Kokorico, les dessous de son succès

Qui se souvient de cette explosion de puissance masculine ?

Sorti en 2011, Kokorico par Jean-Paul Gaultier fut un gros succès au rayon parfumerie pour homme.

En ce temps là, les hommes commencent à découvrir que la gourmandise peut être appréciable sur peau lorsqu’elle est associée à des notes boisées puissantes.

Kokorico reste une fragrance que j’ai adoré et adore toujours porter. Je conserve avec soin le dernier flacon qu’il me reste.

Mais qu’est-ce qui a fait le succès d’une telle fragrance ? Surtout face à un solide emblème de la maison qu’est LE MÂLE !

Kokorico est un coup de génie, mêlant une gourmandise sucrée et bien dosée, à l’opulence des notes boisées.

Dans la pyramide olfactive, rien n’est respecté : des notes habituellement utilisées en fond se retrouvent en tête et inversent donc tout le jus pour bousculer les codes.

Image forte de Jean-Paul Gaultier, le mélange des genres : mi masculin par la puissance des bois, mi-féminin par la gourmandise charnelle.

Chaque évolution sur peau est différente car les notes sont lachées en liberté dans le jus, ainsi le sillage s’y fabrique au bon vouloir de l’émotion.

…On en peut plus de savoir ce qu’il y a dedans ; quelles sont les notes qui rendent le parfum si provoquant de créativité .

Un duo feuille de figuier vert et végétal tente quelque peu de rafraîchir le galbanum qui prend ici déjà beaucoup de place (habituellement plutôt utilisé en note de fond pour apporter puissance et tenue).

La fève de cacao et le cacao amer sont ici pour créer un cœur gourmand mais pas sucré ! Associés à la rondeur de la fêve tonka, ils créent ensemble une note boisée brutale et à effet brulée.

Le trio patchouli, cèdre et vétiver assoit la fragrance sur peau dans la durée.

La tenue est exceptionnelle, et le sillage se dessine sur chacun de manière nouvelle.

Amateurs de parfums puissants et au caractère bien trempé, Kokorico aurait pu devenir votre allié, si la maison ne nous l’avait malheureusement pas retiré…

Santal Royal, la merveille des Absolus d’Orient

Santal Royal, mon amour de parfum… Comme son nom l’indique le plus royal des bois de santal.

C’est une matière rare, noble et une des matières les plus chère de la parfumerie. Thierry Wasser a puisé au cœur de l’orient cette matière boisée et terriblement mystérieuse.

Le sillage présente deux facettes : un départ plutôt intense et opaque, pour évoluer sur peau vers une note plus charnelle et envoutante.

Sa composition est très travaillée et complexe ; néroli et jasmin apportent le bouquet de fleur central qui articule tour à tour la pêche et la cannelle gourmandes, puis les notes de cuir, d’ambre et de oud qui magnifient le bois de santal.

Un parfum rempli de caractère et de sensualité, un boisé mixte et contemporain.


Santal Royal fait vivre la collection maison des Absolus d’Orient, qui se prolonge au fil du temps et qui aujourd’hui est composée de six eaux de parfum.

Chaque création met en lumière une matière première rare et qui tient à cœur au parfumeur Maison Thierry Wasser, en quête de nous faire voyager aux quatre coins de l’Orient.


Musc Noble nous révèle un petit bout du mystère qui plane autour du musc. Matière prisée et surutilisée en parfumerie, elle est ici mise à nue dans une interprétation vibrante et grandiose !

La composition reflète ici aussi le cœur de l’Orient avec des baies et des épices chaudes et sanguines comme le safran. La rose s’épanouie en cœur et prend autant de place que le musc pour créer un duo charmant et détonnant…

En note de fond, on retrouve de l’ambre synonyme olfactif de l’Orient mais cette fois-ci blanc pour nous offrir une facette plus poudrée, et du bois de cèdre soooooo chic, pour ne pas oublier l’élégance Guerlain qu’on aime tant !

Une interprétation audacieuse du musc mais néanmoins réussie.

Oud Essentiel, l’essence du oud, pour les amoureux des bois secs et puissants.

Moi qui aime Santal Royal, je me retrouve également beaucoup dans cette création, que je trouve un tantinet plus racée et tranchée.

La rose utilisée dans cette essence est la rose bulgare, une rose franche et sensuelle, aux accords olfactifs profonds et charnels. Elle s’accorde à merveille avec les notes d’encens, qui viennent apporter un sillage unique et assez exceptionnel.

Le safran reprend sa place de maitre ici, aux côtés de la tendresse des bois de cèdre et de gaïac et de la chaleur originale de l’accord cuir.

Aussi rare que le bois de santal, le oud est une matière très précieuse à la production limitée. Santal Royal et Oud Essentiel peuvent se porter séparément mais dévoilent une nouvelle idée de la parfumerie moderne lorsqu’ils sont associés l’un à l’autre sur la peau.


Les trois créations qui suivent sont les petites nouvelles de la lignée ;


Bois Mystérieux est une fabuleuse synergie olfactive de bois orientaux puissants.

Le bois de cèdre apporte au patchouli sec sa touche crémeuse.

L’accord boisé audacieux qu’il en ressort se fond avec les matières chaudes des nuits orientales ; myrrhe et safran. La note de fond cuirée vient assoir le sillage pour le rendre complètement addictif…

Ici encore, Thierry Wasser souhaite nous emmener avec lui dans sa quête des matières premières orientales les plus nobles et les plus précieuses. Indéniable trésor, le safran est une fleur fragile, qui n’a une durée de vie que de seulement 48h…

Encens Mythique, c’est l’essence même de l’orient. On associe toutes et tous l’odeur de cette matière aux chaudes nuits orientales.

Articulée autour de cette note mystique, le parfumeur a choisi de travailler la rose comme un souffle doux et subtile qui crée un tourbillon sensuel, à même la peau.

La synthèse fait ici des merveilles. Les aldéhydes relèvent les accords pour nous envelopper d’un sillage contrasté ; une première impression sèche et puissante, puis une évolution sur peau tenace mais néanmoins douce et déroutante.

La parfaite composition de cette création nous prouve que la rencontre entre la douceur de la rose aldéhydée et la chaleur immense de l’encens est possible. Un sillage hors du commun, qui ne laisse personne indifférent…

Cuir Intense, la grande tendance de cette année 2019. La note cuir attire, obsède les parfumeurs qui adorent jouer à qui fera la plus belle réinterprétation de cette matière toute fois indémodable.

Ici, le cuir est reconnaissable, mais pas tanné.

Matière ancestrale au cœur des traditions orientales depuis des millénaires, elle apporte énormément de sensualité, avec une petite touche rebelle à tous les parfums qui en contiennent.

Jouer entre ombres et lumières, c’était le souhait de Thierry Wasser pour représenter olfactivement toutes les facettes qui peuvent ressortir de cette note, en fonction des accords qui l’accompagnent.

La fleur d’osmanthus fut l’heureuse élue. Fleur blanche, au caractère tranchée et sensuelle, elle est tendre et légèrement fruitée, ce qui oblige le cuir à s’adoucir légèrement pour être plus délicat sur la peau.

Encore une fois, toute la collection est à partager. Les six créations peuvent séduire autant d’hommes que de femmes, et peuvent même se mixer entre elles. Le plus important encore une fois, c’est l’émotion que le parfum vous procure…

Pensez à me suivre sur les réseaux sociaux !

https://www.instagram.com/les_instants_de_celine/

L’Homme YSL

L’homme St Laurent, qui est-ce ?

Un homme aux multiples facettes qui nous fascine… L’homme du jour et l’homme de la nuit s’opposent pour mieux se décliner.


Quatre possibilités de sillage pour l’homme du jour :


L’homme eau de toilette, la création originale de la collection. Un départ vibrant de gingembre et de cédrat ; puis on découvre la note singulière de feuille de violette poudrée, avant d’adorer le fond chaleureux de bois de cèdre, santal et fève tonka.

Un homme charismatique et élégant, qui sait nous montrer son naturel sensible pour nous faire fondre…

L’homme l’Intense eau de parfum, une création plus profonde. Le magnétisme du bois de cèdre, se mêle à la douceur presque féminine de la fleur d’oranger. Le tout est enrobé d’une touche ronde apportée par l’accord daim.

Un homme sophistiqué et puissant de sensualité…

L’homme Ultime eau de parfum, un mec nouveau.

Une composition originale et singulière qui offre la rencontre fraiche aromatique du gingembre et de la sauge, avec la rose Damascena ronde, chaude, à la signature féminine irrésistible. Le vétiver nous offre une tenue sèche à toute épreuve.

Un homme au style unique, qui bouscule les codes du sillage, car le sien, on ne l’a senti nulle part ailleurs…

L’homme Cologne Bleue eau de toilette, déclinaison estivale. La bergamote juteuse nous rafraichit, tandis que l’accord marin annonce le ton. Un parfum vivifiant, iodé qui invite à la liberté. Le bois de cèdre est bien entendu toujours présent pour nous rendre accros.

Un homme décontracté, mais qui garde son charme naturel bien présent. Son parfum est déroutant ; un « parfum qui ne sent pas le parfum », il brouille les pistes mais nous on adore ça…


Quatre possibilités également pour l’homme de la nuit :


La Nuit de l’Homme eau de toilette, le VRAI. Odeur magnétique, bien qu’énigmatique. Lavande et poivre noir aromatiques, bois de cèdre et fève tonka irrésistibles.

Cet homme, c’est l’homme de la nuit. Séducteur, ténébreux, sensuel, il nous fait tourner la tête…

La Nuit de l’Homme eau de parfum, un homme encore plus charnel (c’est possible ??). On obtient ce résultat avec la feuille de violette qui poudre la fragrance déjà chauffée par la concrète d’iris et la vanille. La note de fond s’articule autour d’un patchouli brûlant de provocation.

Un homme au maximum de la séduction, qui est bien décidé à nous enivrer de son parfum et ce, jusqu’au petit matin…

La Nuit de l’Homme le parfum, la plus haute concentration de masculinité.

Un oriental boisé composé d’une overdose d’essence de vétiver sec et puissant, et de labdanum chaud et résineux.

Un homme beau et séduisant, puissant et sûr de lui.

La Nuit de l’Homme l’eau électrique eau de toilette, une facette pétillante et électrisante.

Incarné par une douceur vive de pomme et de bergamote, cet homme porte un cœur aromatique de géranium. Cependant sa séduction est intacte grâce à la vanille en note de fond.

Il est original, charnel, il sait ce qu’il veut. Son regard est pénétrant et électrique…

Chaque homme trouve son juste degré de séduction dans les collections de jour et de nuit, pour nous faire craquer.

Cependant mesdames, j’aime mieux l’idée que NOUS puissions choisir l’homme qui nous plait…

Alors, lequel vous attire ?

Pensez à me suivre sur les réseaux sociaux !

https://www.instagram.com/les_instants_de_celine/

LES BOISÉS

Matières premières :

Bois : SANTAL – CÈDRE – CACHEMIRE – GAÏAC – VÉTIVER – PATCHOULI …

Origine : Naturelle (sauf bois de cachemire : obtenu à partir de molécules de synthèse)

Méthode d’extraction :

Principalement par distillation (Cf mon article sur les méthodes d’extraction)

https://lesinstantsdeceline.com/2020/04/01/secrets-de-fabrication-les-6-methodes-dextraction/

Impressions olfactives :

Boisé – Puissant – Élégant – Chaleureux – Fumé – Amer – Sec – Suave – Automne/Hiver – Force – Nature – Feu – Cheminé

TOP 5