L’univers Frédéric Malle

Frédéric Malle, un nom devenu légende dans la parfumerie du 20e et 21e siècle.

Aujourd’hui à la tête de sa maison « d’Édition de parfum », Frédéric Malle s’efforce de faire perdurer son goût de la parfumerie d’exception et de la création originale. Expertise, rigueur et liberté créative sont les maîtres mots de sa vision olfactive.

Baigné depuis son plus jeune âge dans les parfums, Frédéric Malle est issu d’une famille d’industriels et de parfumeurs. Son grand-père fut le fondateur des parfums Christian Dior.

Lors de ses études au sein des prestigieux laboratoires Roure Bertrand Dupont, il y rencontre tout un tas d’amis proches, qui lui ont inspiré la rencontre de tous ces talents au cœur des « éditions de parfum » (2000).

Son souhait était de remettre sur le devant de la scène le travail du parfumeur, en allant au contraire d’une époque où la publicité prend toute la place dans la réputation des parfums ; qu’il appelle des créations « kleenex », « qui plaisent à tout le monde ».

Il veut que la qualité olfactive, et la création originale soit de mise à nouveau.

Pour cela, aucun « brief marketing », comme l’on dit dans le milieu… Les parfumeurs choisis ont une liberté totale !

Mettre en avant un nom, suivi du titre du parfum crée de toute pièce par le parfumeur, dans un flacon on ne peut plus neutre, et mis en lumière comme une œuvre d’art.

La parfumerie de demain, fondée avec les souvenirs de la parfumerie d’avant.

Les parfumeurs choisis sont ceux qui ont signés les plus grands succès de leur génération, et ceux avec qui Frédéric Malle voulait s’entourer ; avant tous des passionnés du métier, des amis…

–> Lien de la boutique en ligne

Dominique Ropion (Kenzo Jungle Elephant, Amor Amor, Very Irresistible, Soir de Lune, L’Homme d’Yves Saint-Laurent, La vie est belle …) pour :

Carnal Flower : autour d’une tubéreuse camphrée et animale, épicée.

Portrait of a Lady : Une rose turque, charnelle et sensuelle, chargée d’histoire , de santal et d’encens

Jean-Claude Ellena (First, In Love Again, Un Jardin en Méditerranée, Un Jardin sur le Nil, Terre d’Hermès, Un Jardin après la Mousson) pour :

Bigarade Concentrée  : Orange amère et sèche, cardamome singulière, poivre rose et cèdre. Cologne moderne

L’eau d’Hiver : Un iris poudré et nuageux, avec de l’héliotrope verte, un zest de bergamote et de l’hédione, molécule reine du 20e siècle .

Pierre Bourdon (Kouros, Féminité du Bois, Dolce Vita, Cool Water…) pour :

Bois d ‘Orage : création puissante, piment et angélique, et genièvre. Mélange audacieux et séduisant.

Olivia Giacobetti (Thé Pour Un été l’Artisan Parfumeur, Philosykos Diptyque, Hiris d’Hermès…) pour :

En passant : Du lilas frais et pur, muscs blancs cristallins, blé rond et chauffé au soleil, splash du concombre.

Edmond Roudnitska (Femme de Rochas, Diorissimo, Eau Sauvage, Diorella, L’Eau d’Hermès…) pour :

Le parfum de Thérèse : Création intime pour son épouse devenue monument de la parfumerie du 20e siècle. Prune, melon et concombre ; incroyable mais moderne. Puis un bouquet rose, jasmin accompagné d’un accord cuiré.

Maurice Roucel (Tocade, 24 Faubourg, L’Instant, Insolence, Hypnôse pour Homme…) pour :

Musc Ravageur: Une overdose de musc, mais chaleureux car entouré de bois de santal sophistiqué, d’ambre rond et de patchouli puissant.

Bruno Jovanovic (CKIN2U for Him…) pour :

Monsieur : Une mandarine alcoolisée de rhum. Safran, encens, daim et vanille pour une rondeur à tomber.

Michel Roudnitska pour :

Noir d’épices : son premier parfum, pour les EDP Frédéric Malle , un foisonnement d ‘épices, une ambiance profonde de bois de santal et de patchouli. Rafraichi par l’orange et le géranium pour un contraste évident.

Carlos Benaïm (Beautiful, Eternity for Men, Pure Poison, Euphoria, Flower Bomb…) pour :

Music For A While : Lavande associée à un duo juteux de mandarine et d’ananas. Ambre et vanille.

Ralf Schwieger (Baby Doll d’Yves Saint Laurent, L’Eau des Merveilles…) pour :

Lipstick Rose : Violette, rose et iris pour la note poudrée qui rappelle le bâton de rouge à lèvre, arme de séduction massive. Pamplemousse et framboise pour un peu de jus au départ, vanille pour assoir la création.

Sophia Grojsman (Trésor, Yvresse, Paris, Beautiful, Jaïpur pour femme…) pour :

Outrageous : Explosion de mandarine, bergamote et pomme verte acidulées, sur un lit de cannelle, musc et ambroxant. La belle complexité d’un couché de soleil en parfum.

Edouard Fléchier (Poison, Tendre Poison, Montana Parfum de Peau…) pour :

Une rose : Une rose à la truffe noire, intrigante.

Chaque parfumeur choisi signe une ou plusieurs créations. Je ne vous les ai pas toutes citées ; allez les découvrir si vous en avez l’occasion, c’est vraiment intéressant.

Chaque création a son histoire et les émotions sont palpables.J’ai eu un réel coup de cœur avec « Le Parfum de Thérèse » par Edmond Roudnitska.

Vous pouvez trouvé les fragrances sous différentes contenances, en vaporisateurs de voyage, en lait pour le corps, huiles, savons et bougies !

–> Lien de la boutique en ligne

J’espère vous avoir fait voyager avec moi dans l’univers Frédéric Malle, que j’adore !

Pour les perfumelovers qui ne connaissent toujours pas, n’attendez-plus !

Maison Atelier Cologne

Les marques de parfumerie de niche proposent souvent à l’achat des kits d’échantillons pour pouvoir tester les collections avant de craquer. Comme leurs produits sont moins distribués que les marques présentent en parfumerie classique, il est plus difficile d’aller les découvrir à la boutique du coin de la rue (sauf pour les parisiennes).

Je craque beaucoup pour ses coffrets, car j’adore l’idée de pouvoir découvrir la marque à moindre prix ; souvent les parfums de niche en grande taille sont assez onéreux…

Chez Atelier Cologne pas tellement finalement, quand on compare le prix en 100ml avec un J’adore de Dior ou un N°5 de Chanel, on arrive seulement à quelques euros de différence…

Le premier que j’ai acheté est celui d’Atelier Cologne ; petit prix de 30€ pour 16 échantillons, tous accompagnés d’une belle carte poste illustrée de l’univers de la fragrance et à l’issu de la commande, vous bénéficiez d’un bon d’achat de 30€ sur l’e-store !

Parmi les minis parfum reçus, je vous ai préparé ma sélection de coup de cœur.

Ils tournent beaucoup autour des colognes absolues (concentrées à 15%), à base d’agrumes car finalement je me suis aperçue que ce sont celles que je préfère chez eux.

Les compositions sont simples ; deux ou trois notes tout au plus, mais triées sur le volet pour procurer les meilleures émotions possibles !

Pour les plus adeptes de senteurs boisées ou orientales/épicées, il y aussi du choix dans leur collection comme Cèdre Atlas, Tobacco Vanille, Santal Carmin ou encore Ambre Nue.

–> Lien de la boutique en ligne

Bref, mes préférés sont :

Citron d’Erable : Un citron d’Italie solaire et juteux, accompagné de sirop d’érable rond et sucré. Le juste mélange entre de la fraîcheur et un côté liquoreux. Voyage d’élégance.

Cédrat enivrant : Cédrat acidulé et ensoleillé de méditerranée mentholé. Les vagues, le soleil et la chaleur de Provence un midi de juillet.

Mandarine Glaciale : Une mandarine épicée par du gingembre piquant et relevé de vétiver sec. Aussi chic sur peau féminine que masculine.

Rose Anonyme : Une rose Turque charnelle et caractérielle, piquée de bergamote fraîche et de patchouli profond. Voyage dans les champs de roses.

Clémentine California : Une clémentine rayonnante et acidulée de baies, puis corsée de vétiver pour une profondeur rarement vu avec des agrumes. Soleil couchant et mer d’huile.

Grand Néroli : Du Néroli et du petit grain très vert, du galbanum singulier. Un bouquet « fleur d’oranger » mais à nue, comme si vous plongiez votre nez dans le néroli juste cueillis.

Bergamote soleil : Une bergamote lavandée et légèrement poivrée. Un bel hommage à cette matière première noble, originaire de Calabre.

Orange Sanguine : Une orange sanguine acide d’Italie, réchauffée par le bois de santal. Une fin d’été douce et nostalgique des émotions passées.

Figuier Ardent : Feuilles de figuier et cèdre pour une emprunte charmante, on sait que la figue a un pouvoir hyper sensuelle dans les parfums. Ici elle est sublimée pour nous donner envie de flâner à l’ombre d’une figuier.

Pomélo Paradis : Pétillant comme un splash zesté, avec une pointe d’amertume pour une emprunte originale. La mandarine vient se joindre au pomelo pour un duo détonant, et le vétiver assoie la note de fond. Le paradis de la fraîcheur.

Jasmin Angélique : Un jasmin d’Inde, blanc et pur quoique chaud et opulent. L’angélique ronde apporte une touche de gourmandise délicate.

–> Lien de la boutique en ligne

J’espère que mes favoris de la collection Atelier Cologne vont plairons !

N’hésitez pas à me dire si vous aimeriez d’autres articles du même genre !

Parfums à la Vanille, mon TOP 6

C’est à Madagascar que sont récoltés, de mai à septembre, les trois quarts de la production mondiale de vanille.

Son extrait est obtenu avec une méthode nouvelle et écologique, l’extraction au CO² supercritique, qui consiste en la compression du gaz carbonique jusqu’à ce qu’il change d’état pour devenir liquide. Ainsi, les composés sont dissous et entraînés dans le gaz qui récupère ensuite son état d’origine. (schémas)

Aussi bien connue dans l’agroalimentaire que dans la parfumerie, la vanille entre dans la composition de nombreux parfum, souvent en note de fond des parfums orientaux pour leur conférer sillage et tenue.

Mais parfois, elle peut être protagoniste principal d’une composition olfactive, et dans ce cas elle ravie les plus fan.

Voici quelques parfums qu’il faut absolument sentir si vous êtes fan de vanille.

Vanille Molinard : dans cette création, la note est décomposée ; fleur de vanille d’abord, puis vanille gourmande et gousse. Enfin, elle est enveloppée de benjoin pour la rentre encore plus addictive.

La vanille se décline chez Molinard, dans une création fruitée et une autre plus proche du patchouli.

Vanille Reminiscence : Là aussi on retrouve, trois aspects de la notes ; fruitée, florale et gourmande. La vanille de la maison est un mélange de plusieurs espèces à travers le monde (Tahiti, Madagascar et Ouanda).

Hypnotique Poison de Dior: Dans la version eau de toilette, la vanille s’épanouit en note de fond, pour donner au parfum une senteur gourmande, presque rebelle. Et ça c’est grâce à l’alliance de la fève tonka (une note boisée naturellement vanillée).

Autour de toute cette gourmandise, le jasmin Sambac apporte une douceur charnel.

Parfum mystérieux, il évoque le charme d’une femme sûre d’elle.

Tobacco Vanille de Tom Ford : Dans cette fragrance de niche, la vanille cohabite avec la note sèche et boisée du tabac. On retrouve toujours un peu de fève tonka qui rend la vanille plus profonde et du cacao pour un sillage curieux mais tellement addictif…

Un bois vanille de Serge Lutens : Pour la maison de niche Lutens, la vision de la vanille est un peu plus avant-gardiste. La molécule apprivoise le lait de coco. C’est gourmand, on en mangerait presque, quoi qu’un peu âpre en fond avec l’amande amère. Toujours un peu de fève tonka qui se glisse par là, enroulée de réglisse pour une puissance inégalée.

Superbement façonnée, la fragrance réinvente la vanille de manière moderne, en conservant son âme fatale.

Ultra mâle de JPG : La vanille chez les hommes ? Et oui ! Figurez-vous que déjà c’est super tendance, et ensuite si vous vous posez la question, c’est que vous n’avez jamais senti une vanille s’épanouir sur la peau d’un beau brun. Après, ça vous paraîtra être une évidence.

Dans l’Ultra Mâle, comme son nom l’indique, c’est un homme deux fois plus séduisant, deux fois plus puissant et qui reste… D’où la vanille. Fruitée au départ avec la poire juteuse, authentique avec la lavande (cœur signature de tous les mâles chez jpg), puis chaude et sensuelle avec les bois ambrés et la cannelle.

Résultat ? On se retourne sur son passage.

Chaque matière a son charme, mais la vanille est réconfortante pour l’hiver et convient bien à la période de Noël.

E vous, quels sont vos parfums coup de cœur à la vanille ?

N’hésitez pas à me dire en commentaire si ça vous plairait que je fasse un article similaire avec d’autres matières !

La collection privée Maison Christian Dior

Les grandes marques de parfumerie ont souvent une collection privée bien cachée, que l’on ne peut se procurer qu’à la capitale ou bien sur internet.

Ces collections regroupent des créations originales souvent signées d’un parfumeur maison, autour d’un thème cher à la marque.

Chez Dior la collection privée Maison CD est signée François Demachy, contient 26 créations et depuis peu quelques bougies et crèmes corps onctueuses qui accompagnent les fragrances.

Autre précision, ce n’est pas vraiment homme OU femme mais plutôt homme ET femme.

Le best seller s’appelle Bois d’argent, c’est un boisé chic et vif, c’est l’allure Dior à l’état pur : Absolu d’iris, muscs, encens.

Mon préféré s’appelle Fève délicieuse, facette majestueuse de la fève tonka. Elle est gourmande et légèrement âpre, elle est superbement mise en valeur.

Les caractères fleuris tomberons sous le charme de DiorAmour, un floral poudré d’iris et de jasmin, doux comme un réveil au creux d’un lit, aux côté de l’amour de sa vie.

La Colle Noire sera également très appréciée pour la facette fraîche et croquante de la rose Centifolia.

Jasmin des Anges est légèrement plus fruité et juteux, accompagné de notes d’abricot.

Lucky c’est un hommage au muguet, il vous portera chance…

Avec Sakura, on voyage au japon pendant le printemps : la fleur de cerisier fraîche et subtile pour un sillage venu d’ailleurs.

Enfin, Belle de Jour est lumineux ; le bouquet de rose est enroulé de poire juteuse et sucrée.

Pour les caractères plus explosifs, on peut commencer en douceur avec Terra Bella, un parfum lumineux aux accents de fleur d’oranger et de myrte.

Cuir Cannage est mystérieux et envoûtant. La fleur d’oranger se mêle aux bois fumés.

Ambre Nuit, c’est plus sulfureux et plus animal ; rose turque et ambre.

Pour une puissance sèche et animale, ce serait plutôt Leather Oud.

Puis on pourra aussi faire confiance à Patchouli Impérial pour nous faire voyager vers l’orient, grâce à son patchouli boisé et épicé de coriandre fraîche.

Enfin bon je m’étale, après tous les goûts d’un ou d’une perfumlover peuvent bien entendu être éclectiques, donc le mieux est encore d’aller les découvrir par vous même, en espérant pour votre portefeuille que vous n’allez pas trop craquer…

N’hésitez pas à me dire en commentaire, quelles sont vos créations préférées de cette collection !

L’Art de se parfumer

L’art et la manière de se parfumer n’ont cessé d’évoluer à travers les époques, accompagnés par des mœurs parfois divergentes.

L’utilisation du vaporisateur est aujourd’hui la façon la plus courante de laisser un sillage derrière soi. C’est en fait né d’un mouvement américain dans les années 70, qui entrainât une vague d’hygiène nouvelle, avec la mise sur le marché des déodorants par exemple. Les jeunes de l’époque sont plutôt tournés fragrances androgynes et légères comme CK One et Abercrombie.

Avant cela en Europe, les bouteilles de parfum présentaient plutôt des flacons, et le parfumage se faisait de manière plus intime et sensuelle.

Mais même en Europe, les habitudes et les goûts olfactifs diffèrent : les endroits chauds d’Espagne aiment la fraîcheur et les eaux de colognes, les françaises aiment les eaux de parfum et de toilette de caractère boisé, les italiennes adorent laisser un sillage derrière elles, tandis que les anglosaxones préfèrent les gammes corporelles comme les poudres, gels de douche et laits pour le corps, n’hésitant pas parfois à les mélanger.

Avant les années 70, chez les américaines, c’est l’exagération et le foisonnement de la gourmandise. Elles aiment les parfums qui tiennent, elles écoutent la publicité et aiment se parfumer comme leur stars préférées. D’où le fameux succès de N°5, parfum préféré de Marylin Monroe.

En Inde, on utilisait plutôt des huiles parfumées. En Egypte, des sortes de cônes de concrète (pour faire simple, la concrète est solide et grasse, tel un baume de parfum) sur le sommet du crâne, qui en fondant libéraient le parfum sur les cheveux. Au japon, la tradition voulait qu’on parfume plutôt les vêtements. Puis lorsque l’on commence à s’offrir du parfum, c’est plus pour la beauté de l’objet, peuple raffiné jusqu’au bout.

Comme je vous l’ai dit, chaque pays peut avoir des coutumes différentes, plus ou moins ancestrales pour le parfumage.

Nous avons perdu l’usage sensuel du parfum au fur et à mesure du temps dans le commerce des parfumeries d’aujourd’hui. C’est pour cela qu’il est à mon sens important de connaître quelques astuces de parfumage, pour être certain(e)s de sublimer au mieux son sillage et de faire mouche partout où vous passerez.

Privilégier les points de pulsations : Autrement dit, les zones où le sang afflue et donc où la peau est plus chaude (cou, nuque, chevilles, derrière les oreilles, creux de la poitrine, poignets, creux des coudes, derrière les genoux) car les molécules odorantes s’épanouiront davantage et serons plus personnelles. A noter que les cheveux sont un endroit clé pour délivrer un parfum subtil et envoutant à chaque mouvement de votre crinière. De plus, ils tiennent superbement bien la fragrance. Pour cela, de plus en plus de lignes de parfum proposent des brumes parfumées pour les cheveux (par ex Miss Dior, J’adore de Dior, N°5 de Chanel, La Petite Robe Noire de Guerlain…)

Parfumer ses vêtements : ça peut être bien pour des concentrations eau de toilette car elles sont souvent moins opulentes et ont donc moins besoin d’être en contact avec la chaleur du corps pour s’épanouir. Mais attention, la laine, le cachemire ou le coton apprécient mieux les fragrances que les matières synthétiques sur lesquelles le résultat n’est pas folichon. Par contre, on bannit le cuir, car le jus peu le tacher !

Utiliser les gammes sensorielles : Pour intensifier le sillage et la tenue, au travers d’une crème pour le corps, d’une brume cheveux ou d’un déodorant. Pour ce qui est du lait ou de la crème pour le corps, rien n’oblige à l’appliquer partout car ce sont souvent des produits onéreux… mais privilégiez le cou/décolleté et les bras, puis parfumez-vous par dessus.

Se parfumer pour se rafraîchir : pour les eaux fraîches ou les eaux de toilette, je trouve que la technique du parfumage en nuage est assez appropriée. Il suffit de créer un nuage parfumé devant soit en pulvérisant la fragrance 3 ou 4 fois et de traverser la retombée. Les gouttelettes parfumées vont se poser avec délicatesse sur la peau et les vêtements.

Pour les hommes : les points de pulsations ne sont pas les mêmes, mais sont tout aussi importants. On se parfume plutôt des deux cotés de la nuque, au centre du torse et sur les dessus de poignets. Le revers de la veste est également une zone très chic chez l’homme, car elle laisse deviner la fragrance avec subtilité à chacun des mouvements de monsieur.
Les gammes sensorielles sont aussi très développées chez les messieurs, alors on en abuse car c’est vraiment une touche personnelle super sensuelle en déodorant, gel douche ou après rasage !

  • Pour être sûr de la tenue de son parfum, le mieux est encore d’avoir la fragrance avec soi. Pour cela, procurez-vous un vaporisateur de sac comme celui-ci sur Amazon !
img_0259
%d blogueurs aiment cette page :