Secrets de fabrication : les 6 méthodes d’extraction

La première étape de la création d’un parfum, et pas des moindre : l’extraction des molécules odorantes des fleurs et des plantes aromatiques, afin d’en extraire l’absolu. Ce trésor olfactif ultra concentré, sera ensuite utilisé pour façonner la pyramide olfactive du parfum.

Au fur et à mesure que la palette du parfumeur s’est agrandie, de nouvelles méthodes d’extraction ont vu le jour, afin de pouvoir s’approprier chaque odeur.

LES 6 METHODES D’EXTRACTION

  • DISTILLATION

Technique très utilisée car elle est facile et peu couteuse.

Le principe est simple : les fleurs sont comme « cuites à la vapeur ». On porte de l’eau à ébullition dans de grandes cuves appelées « alambic », tandis que les fleurs sont placées dans des paniers au dessus du niveau de l’eau.

En chauffant, la vapeur d’eau traverse les pétales et s’imprègne des molécules odorantes. Puis à son arrivée dans un tuyau, elle retrouve son état liquide en refroidissant.

Le liquide obtenu contient de l’eau et de l’huile, qui naturellement vont se séparer par le poids de chacune d’elle. On récupère l’huile essentielle pour la composition des parfums, tandis que l’eau florale restante sera souvent utilisée dans les cosmétiques.

Idéal pour :

Rose, Ylang-Ylang, Magnolia, Patchouli, Fleur d’oranger, Vétiver, Cannelle…

  • EXTRACTION AU SOLVANT VOLATIL

C’est une méthode nécessaire pour extraire le parfum des fleurs fragiles, qui ne supportent pas les fortes chaleurs et donc la distillation. Au départ couteuse, aujourd’hui on utilise surtout de l’éthanol, à moindre coup.

Les fleurs sont plongées dans un solvant, au cœur de grandes cuves appellées « extracteurs », afin que le solvant s’imprègne de leur odeur. Elles subissent plusieurs bains, et ainsi jusqu’à ce qu’elles n’ai plus d’odeur à offrir.

C’est seulement après évaporation du solvant que l’on récupère l’essence de l’extraction : une pâte résineuse appellée concrète. Parfois, elle est encore utilisée telle quelle, mais le plus souvent on la filtre une dernière fois à l’alcool afin de ne garder que le precieux nectar final necessaire à la composition des fragrances : l’absolu.

Idéal pour :

Jasmin, Tubéreuse, Fève tonka, Mousse de chêne…

  • ENFLEURAGE

La technique de l’enfleurage peut se faire à chaud ou à froid, en fonction de la fragilité des fleurs. Pour le jasmin par exemple, ses délicates pétales subissent un enfleurage à froid.

Le procédé est le suivant : les fleurs sont déposées dans la graisse, chaude ou froide et renouvelées jusqu’à saturation complète de la matière en molécules odorantes. La graisse possède naturellement la faculté à retenir les odeurs.

L’extraction à chaud nous offre des ongents, que l’on filtre et lave à l’alcool pour obtenir l’extrait.

Pour l’extraction à froid, c’est presque pareil : on obtient des pommades parfumées, que l’on peu utiliser en l’état ou bien baigner dans le solvant pour ne garder que l’absolu.

Idéal pour :

Jasmin, Tubéreuse, Jonquille…

  • EXTRACTION AU CO2 SUPERCRITIQUE

Le CO2 supercritique, est du dioxyde de carbone qui jongle entre deux états : il est à la fois liquide et gazeux.

On l’utilise à basse température et sous pression afin d’extraire les molécules odorantes au travers du gaz.

Cette technique est de plus en plus utilisée. Peu couteuse, elle respecte au mieux l’environnement et l’odeur originelle des fleurs, car la température d’extraction reste relativement basse.

Idéal pour :

Vanille, Gingembre, Cardamome…

  • EXPRESSION

Elle reste la technique la plus simple de toute l’industrie du parfum. Elle a traversé les siècles en suivant peu de modifications.

Elle est née en Sicile et ne concerne que les agrumes. À l’époque on utilise la méthode de « l’éponge » : Les fruits sont vidés de leur jus et l’écorce pressée au travers de grosses éponges qui récoltent ainsi l’huile essentielle.

Aujourd’hui, ce sont des machines qui pressent les agrumes entiers, et séparent par la suite le jus de l’huile essentielle, ce qui n’induit que très peu de coups financiers.

Parfois, ce sont les écorces qui sont broyées, ce qui dispense de séparer les liquides par la suite.

Le seul désavantage à noter est la durée de conservation des huiles essentielles : en effet, comme les extraits odorants des fruits sont purs et non transformés, ils ne sont utilisable que six mois après leur extraction.

Idéal pour :

Citron, Bergamote, Orange, Pamplemousse…

  • HEAD SPACE

Procedé futuriste, le head space consiste à reconstituer en laboratoire l’odeur naturel des fleurs et des plantes, au travers d’une machine qui capte les molécules odorantes et les analysent.

L’avantage est que l’on peut aller plus loin, en choisissant de reproduire des ambiances comme par exemple l’odeur des embrunts, des sous-bois ou encore de la campagne.

« Le grand livre du parfum »-Aux éditions NezLittérature

https://shop.auparfum.com/boutique/editions-nez/nez-culture/le-grand-livre-du-parfum/

5 parfums pour se réconforter

Se parfumer pour se réconforter, une manière d’appréhender les odeurs.

Ces parfums, qui instantanément nous réconfortent, lorsque le froid nous saisit ou lorsque l’on a le cafard (et oui, on peut pas toujours être au top !).

Top 5 des parfums qui me réconfortent :

  • Allure Sensuelle de Chanel : le plus oriental

Une version plus charnelle de l’original Allure de Chanel. Ici, le ton oriental est de mise ; la vanille chaude et sucrée se mêle et se contraste au patchouli sec et puissant.

La rose, épanouie sa fragrance délicate pour faire régner la facette fleurie. Une pointe d’encens et on y est : un oriental tout en douceur, qui enveloppe autant celle que le porte que ceux qui apprécient son sillage.

https://www.chanel.com/fr_FR/parfums-beaute/parfums/p/femmes/allure-sensuelle/allure-sensuelle-eau-de-parfum-vaporisateur-p129710.html#skuid-0129730

  • Narciso de Narciso Rodriguez : le plus animal

Une eau de parfum à la fragrance aussi mystérieuse que le flacon. Au sein de ce cube beige opaque, se cache la signature olfactive de la maison Rodriguez : le coeur de musc. C’est lui qui crée le tourbillon cotonneux et nous rend accroc à son sillage charnel.

Le coeur fleuri réchauffe la rose pour la préparer aux notes de fond boisées : vétiver et bois de cèdre, un duo élégant et intemporel.

La grande générosité du coeur de musc reste l’élément olfactif phare de cette eau de parfum, qui crée une belle évolution sur peau. La promesse du réconfort et de la tenue sont là.

https://www.sephora.fr/p/narciso—eau-de-parfum-P1977044.html

  • Girl of Now chez Elie Saab : le plus gourmand

Retour en enfance, une eau de parfum émotive.

L’odeur de l’amande interprète à merveille l’idée du réconfort olfactif. Accompagnée par la fleur d’oranger, note régressive par excellence, la fragrance en devient addictive.

Une belle ouverture sur la poire, peu utilisée en parfumerie et pourtant juteuse et gourmande sans tomber dans l’overdose. Puis la fève tonka et le patchouli apportent du caractère et de la profondeur à l’accord amandé.

Une gourmandise ultra assumée mais néanmoins très bien dosée, une prouesse.

https://www.sephora.fr/p/girl-of-now—eau-de-parfum-P3048017.html

  • Chloé Signature : le plus fleuri

La rose, fleur signature des parfums Chloé. Ici travaillée en note reine, elle crée une facette fleurie presque poudrée.

Un style élégant et délicat, où la rose est miellée pour offrir sa plus belle facette solaire et réconfortante.

En réalité, la fleur arrive a developper différents aspects olfactifs : d’abord fraiche et croquante, elle laisse ensuite place à une odeur riche et chaleureuse. Quelques touches fruitées lui apportent de la lumière et de l’éclat.

Une eau de parfum remplie de charme et de douceur, contrastée par une personnalité percutante et assumée.

–> Pour en savoir plus sur la collection de parfums Chloé, lisez l’article ci-dessous :

https://lesinstantsdeceline.com/2019/08/29/quelle-femme-chloe-etes-vous/

  • Tom Ford Noir pour femme : le plus boisé

Le charme d’une femme à l’élégance corsée. Entre puissance et délicatesse, le fabuleux contraste entre la fleur et les notes orientales.

Elles diffèrent et pourtant évoluent ensemble par tailler la fragrance sur mesure. Quelques agrumes fusent au départ, pour rapidement laisser la rose et le jasmin offrir un coeur fleuri romantique.

Les notes de fond boisées sont soulignées par une touche ambrée : elles assoient la composition et fond vibrer le parfum.

Entre raffinement et puissance charnelle, on retiendra surtout son intense réconfort.

Quels parfums vous réconfortent ?

Le Sommelier du Parfum

J’ai découverts récemment l’application Sommelier du Parfum.

D’abord intriguée autant par le nom que par le concept, j’ai adoré ce que j’ai trouvé.

Aujourd’hui il est vrai que l’on est plongé dans une ère où l’on veut savoir ce qu’il y a dans tout ce qu’on mange et tout ce qu’on se met sur la peau.

De nouvelles applications sur le sujet, aussi nombreuses que différentes, naissent tous les jours sur internet.

Sommelier Du Parfum nous révèle avec précision les ingrédients cachés derrière nos fragrances préférées, en détaillant ceux qui peuvent éventuellement être irritants, voir toxiques. De quoi y voir plus claire, dans ces listes aux noms de molécules imprononçables…

Mais c’est loin d’être tout !

L’application est super complète. On se créer un compte rapide, dans lequel on renseigne un ou plusieurs « profil olfactif ». C’est celui-ci qui permet aux experts cachés derrière l’appli de proposer des parfums adaptés à nos goûts.

Idéal lorsqu’on recherche un parfum à offrir. Ce n’est jamais simple de choisir un parfum à la place de quelqu’un. Là, au travers de quelques questions simples (si on connait un minimum la personne), Sommelier du Parfum nous sort une sélection. On fait son choix tout de suite, ou bien on commande d’abord des échantillons (15€ les 5) pour être sûr de ne pas se tromper.

Dans la barre de recherche, on peut rentrer le nom d’un parfum, ou bien naviguer entre les différentes marques pour découvrir toutes leurs fragrances. Chaque parfum possède une fiche détaillée : l’histoire, le profil d’odeur, la famille et les notes de la pyramide olfactive, la liste INCI et l’usage (été ou hiver/journée ou soirée).

Tout en bas de la page, l’appli propose des alternatives d’autres maisons qui pourraient convenir aussi, et un lien direct pour acheter le parfum dans une parfumerie, au meilleur prix !

Vraiment la surface est super intuitive. On peut donner son avis, noter le parfum, se créer des wishlists ou encore marquer ses favoris, et partager ce qu’on découvre sur les réseaux sociaux. En plus, on n’est pas frustré parce qu’il y a vraiment beaucoup de marques différentes (même peut être toutes) et les mises à jour sur les nouvelles sorties sont récentes.

Sincèrement, une belle découverte. Un vrai must have pour tous les addictifs de parfum comme moi.

Télécharger l’application

Parfum : les nouvelles gestuelles

A l’origine, les premières créations parfumées se présentaient sous des formes différentes de celles que l’on utilise aujourd’hui.

Les flacons de parfum ont laissé place petit à petit aux vaporisateurs, et les concentrations se sont allégées pour proposer des eaux de toilettes plus fraîches.

Depuis peu, on peut voir de nouvelles gestuelles de parfumage se développer et faire évoluer notre manière de sentir bon.

Les gammes corporelles : déodorants, crèmes pour le corps et après rasage permettent de parfumer sa peau subtilement et sans facteur photo-sensibilisant. Associées au parfum, elles permettent aussi d’intensifier le sillage.

Les brumes cheveux : l’alcool est remplacé par de l’alcool dénaturé pour ne pas assécher les cheveux. La tenue est vraiment bien, la fragrance s’accroche et le mouvement des cheveux diffuse le sillage toute la journée.

            Les roll-on : des rayons entiers déclinant nos parfums préférés se sont développés en parfumerie. Sous forme de petites contenances, les roll-on sont parfaits pour une utilisation rapide et nomade.

J’aime beaucoup l’idée également pour découvrir la fragrance. Le prix est souvent mini, malgré tout, leur durée de vie est assez correcte !

Les produits inédits : des nouveautés inclassables mais néanmoins attirantes.

Les boules de bain effervescentes La Vie Est Belle de chez Lancôme. L’eau du bain se colore d’un rose super léger et se parfume délicatement.

Boules de bain

Le stylo parfumé Black Opium. La maison YSL reprend les codes de son mythique produit de maquillage « Touche Eclat », et l’infuse de l’eau de parfum Black Opium pour créer un produit complètement inédit, qui permet une application précise et nomade elle aussi.

Stylo parfumé

Le cushion de parfum Flower By Kenzo. Là aussi, les codes du maquillage ont été repris. Le système du boîtier cushion reste le même, cependant le fond de teint est remplacé par une substance parfumée et légèrement gélifiée. Encore une fois, la fonction nomade est pratique et séduisante.

Cushion de parfum

La poudre de parfum Si de Armani. Un peu comme une concrète de parfum, la poudre a l’avantage d’être hyper légère et de ne pas coller. Après, son utilisation reste pour compléter l’eau de parfum et intensifier son sillage car la poudre n’accroche pas beaucoup la peau et la tenue reste légère.

Poudre de parfum

Les Spray de Voyage : connu chez Dior sous le nom de « very cool spray » ou chez Hugo Boss comme « spray on-the-go », ce sont des vaporisateurs de même concentration et contenance qu’une bouteille de parfum classique, sauf que le packaging est hyper résistant aux chocs. Une super idée pour les sportifs qui trimballent leur bouteille dans leur sac ou pour tous les autres hommes qui veulent voyager sans se prendre la tête.

Very Cool Spray

Connaissez-vous en d’autres ??

Parfum, les emblématiques qu’on achète toujours autant

C’est là tout l’art d’un bon parfum. D’avoir su traverser les époques et les générations, sans s’essouffler et en procurant toujours autant d’émotions.

Depuis L’eau de la Reine de Hongrie apparut en 1370, la parfumerie n’a de cesse de se renouveler et de créer toujours plus de nouvelles fragrances.

Certaines n’ont pas réussies à s’accrocher au travers des époques, alors que d’autres sont encore aujourd’hui des best-seller de la parfumerie moderne.


Les parfums que je vais citer aujourd’hui ont tous plusieurs décennies d’existence à leur actif ; mais pour certains ça se compte en siècles.

Les eaux de Cologne : La véritable histoire de l’eau de cologne est riche. Les dires peuvent êtres différents d’une version à une autre.

4711 (1792) : indémodable, elle rafraichit le corps et dynamise les sens.

Bergamote – citron – orange – petit grain

Rose – néroli – romarin

Muscs blancs

Extra Vieille Jean-Marie Farina Roger&Gallet (1806) : Une formule originelle gardée secrète depuis des siècles, une eau de cologne rare et riche.

Citron – orange – petit grain – néroli

Romarin – lavande – sauge – origan – limette – myrte –- clou de girofle – lavandin –élémi

L’Eau de cologne Impériale Guerlain (1853) : crée par Pierre-François-Pascal Guerlain à l’aube de la première génération des parfumeurs de la maison, l’eau de cologne Impériale fut spécialement composée pour l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III.

Fleurie et délicate, elle reflète toute la délicatesse qui émane des créations Guerlain.

Citron – bergamote – petit grain

Néroli

N°5 de Chanel (1921) : Parfum mythique, international et aujourd’hui toujours autant vendu. Le reflet de la parfumerie couture française.

En premier lieu réservé à un usage commercial privé destiné aux meilleures clientes de Coco au cœur de sa boutique Chanel, la fragrance connu par la suite un succès mondial, poussé par Marilyn Monroe qui répondit aux journalistes de l’époque qu’elle s’habillait uniquement de quelques gouttes du N°5 de Chanel pour dormir.

Notes hespéridées

Rose de mai – jasmin

Vanille – aldéhydes

Habanita de Molinard (1921) : La maison bouscule alors les codes avec sa fragrance à la frontière des sexes.

Pour la première fois, le vétiver qui côtoit ici les fleurs féminines, séduit les femmes. Signature d’une époque de renouveau et de recherche de liberté, la femme Molinard accède à un jus nouveau, qui ne laisse personne indifférent à son sillage.

Sa composition est tranchée, le résultat sur peau est surprenant et se pare d’une robe de velours poudrée.

Géranium – petit grain

Vétiver – jasmin – rose

Mousse de chêne – santal – ambre

Jicky de Guerlain (1889) : Première grande création olfactive d’Aimé Guerlain, qui construit avec modernité ce jus en l’honneur d’un amour disparut.

Jicky prend place dans l’histoire de la parfumerie moderne, utilisant des molécules de synthèse nouvelles qui permettent d’obtenir un résultat olfactif chatoyant et une tenue exceptionnelle. Cette création ouvrira le chemin de toute les autres, en particulier pour Shalimar.

Fragrance hyper contrastée, Jicky mêle l’oriental, aux épices et enrobe le tout d’un cœur aromatique légèrement citronné.

Lavande – bois de rose – bergamote – mandarine

Rose – accord fougère

Vanille – vétiver – fève tonka – notes boisées

Shalimar (1925) : création moderne de l’époque, inspirée d’une grande histoire d’amour entre un empereur indien et sa princesse.

La légende fait rêver, tandis que la composition entre dans une ère nouvelle pour la parfumerie de l’époque.

La fragrance est construite à l’orientale, et donnera un nom cette famille olfactive tant appréciée encore aujourd’hui.

Bergamote

Iris – jasmin – rose

Vanille – fève tonka

Eau Sauvage Christian Dior (1966) : Orchestré par Edmond Roudnitska, premier et grand succès masculin chez Dior.

La modernité devenue intemporelle, le sillage d’Eau Sauvage est l’essence même de la maison Dior, portée à travers les époques et les générations.

Une signature vibrante, qui remercie l’Hédione ; molécule de synthèse complètement nouvelle à l’époque, elle crée ici la bouffée de fraîcheur addictive.

Bergamote

Lavande – hédione

Accord Chypré

Miss Dior Original (1947) : Lancé en toute discrétion dans les coulisses des ateliers et défilés de haute couture de la maison, le sillage enivra toutes les femmes qui n’eut d’yeux que pour Dior.

Création ultra couture signature de son premier défilé, Christian Dior voulait la touche finale à toutes ses robes.

Audacieux et construit avec caractère, Miss Dior est l’essence du couturier.

Galbanum

Jasmin

Patchouli

Pour un Homme de Caron (1934) : Clairement explicite dans son nom, Caron voulu une fragrance à l’image de tous les hommes. Puissante et élégante, la fragrance se transmet de générations en générations et sublime tous les hommes.

Pour un homme cultive l’emblématique et ne joue pas « à la mode » ; son succès s’est construit décennies après décennies et n’est pas prêt de retomber.

Lavande – Vanille

Calèche d’Hermès (1961) : Un parfum qui fut le premier féminin de la maison. Superbement construit autour d’une multitude de notes florales et boisées, le résultat est l’essence même de la femme Hermès.

Agrumes – aldéhydes

Ylang ylang – rose – jasmin

Accord boisé chypré – iris

Femme de Rochas (1945) : Crée initialement pour la femme de Marcel Rochas, reflète l’absolue féminité de laquelle le couturier était amoureux.

La création se compose d’un accord qui mêle le classicisme d’un chypre bien construit, à des notes fruitées juteuses et inédites à l’époque.

Ultra charnel, Femme de Rochas réchauffe les corps et les cœurs.

Citron – néroli – bergamote

Rose – ylang ylang – jasmin

Bois de santal – patchouli – vétiver – cannelle

L’heure Bleue de Guerlain (1912) : Parfum qui célèbre cette heure de la journée, où les rayons du soleil sont bas, où la nuit s’apprête à étendre son manteau de velours sur la ville.

Le cœur floral poudré apporte la rondeur romantique et l’élégance Parisienne.

Là encore la juxtaposition des matières florales, boisées et aromatiques est audacieuse, mais ça fonctionne.

Bergamote – sauge – anis

Fleur d’oranger – rose – tubéreuse

Héliotrope – vanille – iris – muscs blancs

Arpège de Lanvin (1927) : Un parfum rempli d’émotion, symbole de l’amour maternel.

Imaginé par Jeanne Lanvin pour le trentième anniversaire de son unique fille chérie ; orchestré comme un morceau de musique, les notes jouent en harmonie les unes avec les autres.

La florescence des accords floraux riches et poudrés confère au parfum toute sa dimension moderne et emblématique.

Bergamote – néroli – aldéhydes

Rose – jasmin – yalng ylang – violette

Iris – vétiver – ambre – bois de santal