Teo Cabanel, ma découverte

J’ai récemment pu découvrir et sentir les parfums de la maison Teo Cabanel. J’avais beaucoup entendu parlé d’eux sur les réseaux sociaux, et pu remarquer l’engouement pour certaines de leurs créations.

Téo Cabanel : Une maison de parfumerie de niche, sur le fil entre modernité et tradition familiale. Fabrication made in France, emballages recyclables, ingrédients choisis, tracés et naturels.

Caroline Ilacqua succède depuis les années 2000 à la fille du docteur Cabanel. Lourde tâche puisqu’elle doit assurer la relève d’une fille dévouée toute sa vie à faire connaître et à incarner l’âme de la maison Cabanel à travers le tout Paris.

Les premières eaux de Cologne de la maison remontent à 1893. Aujourd’hui la volonté de Caroline est de faire prospérer ce savoir-faire qui n’est plus à prouver, avec la modernité de la parfumerie d’aujourd’hui.

J’ai été très touchée durant ma découverte de cette maison de niche, par la sincérité et l’envie de faire au mieux, qui se dégage des créations.

Comme à mon habitude, j’adore composer avec les coffrets d’échantillons découverte pour m’imbiber de la personnalité olfactive d’une nouvelle maison.

Dans le set découverte : https://shop.teo-cabanel.com/products/kit-echantillons?variant=31117945602137 , on trouve les 11 échantillons de la collection d’eaux de parfum et eaux de toilette, ainsi qu’un bon de réduction de 25€ à valoir sur un prochain achat. Le tout dans un joli pochon pour les emmener partout avec soi

Je les ai tous essayé, et j’ai relevé cinq GROS coups de coeur.

BARKHANE : Un long et beau voyage au coeur des dunes d’un désert vide et brûlant. Une senteur venue d’ailleurs, dans laquelle le bois de Oud est roi, mais a été arrondit pour qu’il puisse offrir le meilleur de sa sensualité. Barkhane entre complètement dans les critères de mes parfums favoris : Un grand oriental, chaud, au caractère aussi puissant qu’élégant.

De la bergamote en note de tête : une ouverture classique finalement, mais efficace. Le coeur se fait très original avec du géranium et un duo épicé de cumin et de curry. Sensation paradoxale d’une odeur que l’on connait, mais qui pourtant offre un sillage presque inédit. La touche orientale est assurée par les notes de fond riches : patchouli, myrrhe, vanille, bois de Oud et fêve tonka

CAFÉ CABANEL : Une eau de parfum tournée autour de la douceur d’un café matinal, une légère once de gourmandise assumée mais maîtrisée. Le sillage est très rond, très chaud et rassurant.

En note de tête, on retrouve le café, protagoniste principal de la fragrance, avec de la cannelle pour lui facetter cette gourmandise timide. Le bouquet de rose et d’héliotrope tendre, s’arrondie grâce aux notes lactées et à la fève tonka. Le pêché se termine avec le caramel, le santal et la vanille. C’est d’ailleurs cette dernière qui laisse le plus de traces au fil des heures.

ALAHINE : Corsé et très vif au départ, il a l’allure d’un grand ambré. Chaleur et épices se mêlent à des fleurs riches d’arômes pour une signature orientale singulière.

Les notes de tête se composent de bergamote et de baies ; l’entrée en matière se veut incisive et percutante. Puis les fleurs prennent le relais. Un bouquet floral foisonnant de féminité : Rose, jasmin et ylang-ylang. Les notes de fond nous conduisent tout droit en orient. Vanille, muscs, résine de labdanum et de benjoin apprivoisent les fleurs pour offrir une puissance orientale, à la tenue exceptionnelle.

JULIA : Un parfum de romance, réservé, à la féminité délicate. J’ai beaucoup aimé la première immersion, très aérienne, dont on peut ensuite observer l’évolution.

Une touche de gourmandise maîtrisée, apporte un peu de caractère aux premières notes : le cassis était le fruit idéal. Juteux et pétillant, il présente une facette subtilement sucrée. Allié à la mandarine, ce sont eux deux qui portent la fragrance dans les airs. Le jasmin est associé à la violette en note de coeur ; là aussi le choix est judicieux car c’est une fleur poudrée et terriblement féminine. Enfin, les muscs blancs apportent cette sensation cotonneuse rare et beaucoup de tenue.

JASPÉ : Une des deux senteurs à la connotation masculine, avec KASAR. Même si encore une fois, les fragrances Teo Cabanel n’ont pas réellement de genre.

J’adore l’odeur de départ, effet mousse à raser grâce à la lavande et au pamplemousse. Pour moi, la lavande c’est l’odeur des hommes. Peut être est-ce en partie à cause de l’héritage laissé par la maison Caron avec le mythique « Parfum pour homme ». Le pamplemousse lui, est un agrume corsé, au caractère bien trempé et je le trouve idéal sur la peau des hommes. Le coeur est fraîchement épicé : Cardamome, géranium et muscade. Tandis que le sillage se compose de santal et vétiver, un duo contrasté et original.

L’odeur d’un homme apprêté, sobre mais à l’allure remarquable.

Quels sont vos coups de coeur chez Teo Cabanel ?